Autant que j’ai pu le constater le monde des bibliothèques en milieu rural demeure, un monde – assez – inconnu. Certes on voit ici et là des articles qui assurent la promotion de véritables équipements de lecture publique dans les coins les plus reculés de nos campagnes.
Un intérêt marqué s’est developpé pour les bibliothèques intercommunales. mais au delà de quelques exemples emblématiques la réalité du monde rural est encore méconnue des professionnels des bibliothèques. Justement s’il y a méconnaissance, c’est peut-être parce qu’il y a – y aurait – d’un coté les professionnels, dotés d’un statut et déclarés „acteurs de la lecture publique“, et de l’autre les « bénévoles » des bibliothèques rurales, en lien (certes) avec les professionnels des BDP. Je vais tenter mon propos aujourd’hui, d’en cerner la réalité économique voire sociale au bénéfice des communes et plus globalement de la diffusion culturelle, et d’en souligner si possible les ambiguités et les richesses.

Tel est le titre de mon Intervention ABF au congrès de l’ABF le 21/05/2010 à Tours.

Advertisements