Lundi 5 janvier 2009 : Après un effort soutenu pour émerger de notre hivernage, nous voilà sur la route de Tours, avec un crochet par Nouzilly. Quelques flocons. Rien de grave.Arrivée à Nouzilly : c’est plus sérieux – mais moins sérieux que la réunion qu’il ne faut pas rater au CG (n’est-ce pas ?).Tours : çà se corse et au retour de la réunion, çà patine… Retour pour Nouzilly. Galère ! Une bonne demi heure jusqu’au rond-point des Oeufs-durs. Il neige – et là çà glisse. Une voiture dans le fossé ! On me déconseille cette route. Je vais passer plus loin… du moins j’essaie : çà glisse encore plus. La voiture ne veut pas reculer, roule seule en direction du fossé alors que je m’entretiens avec un autre automobiliste qui souhaitait passer par là.  Après avoir réussi miraculeusement à me dégager de ce mauvais pas, je vais tenter de passer par une autre route. Près d’une heure plus tard j’arrive à la Bridellerie où les amis ont préparé une soupe chaude et un bon lit.

Il faudra attendre le lendemain sous le soleil malgré un froid qui s’annonce ne chute sérieuse (il fera moins douze dans la nuit) pour retrouver la Piedo et se blottir au coin du feu.

Putain de neige !